LOLOMIS

« Du murmure au cri, de la litanie profonde au rap ultra-tonique, ce quartet allumé et musicalement implacable repousse les Balkans vers un ailleurs qui ne vous lâche pas. Aussi inclassable qu’indispensable « , écrivait-on dans Télérama en 2014. Que les thèmes soient d’inspiration finlandaise, inuit, ukrainienne ou russe, ces musiciens de formation classique finiront toujours par les travestir pour se rapprocher d’une musique pop jamais entendue jusqu’ici, qui flirte allègrement du côté de la transe païenne.

Boukane, le nouvel album du groupe, sort le 28 avril 2017 chez Buda Musique. Dans ce nouveau chapitre, Lolomis s’engage sur le sentier du bois maudit, celui que craignent les grand-mères qui en connaissent les séduisants dangers. À la transe balkanique que l’on connaissait vient s’ajouter une poésie sonore singulière, plus sombre et plus subtile. Douce et envoûtante, incisive aux accents rap, la voix caméléon répond aux lignes de basses percutantes d’une harpe tyrolienne, aux flûtes Renaissance saturées, et aux rythmiques hybrides et implacables de l’installation de percussions. Le quartet déjoue les codes de la pop avec une malice virtuose et des couleurs raffinées.